Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Sections

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Le Top du Roulier a rouvert ses portes

Le Top du Roulier a rouvert ses portes

PHOTO/Photo Ch. Barreau (L'Indépendant)

CAPENDU Le Top du Roulier, une institution capenducienne pour ne pas dire audoise a rouvert ses portes en fanfare. Tout a débuté par un très agréable, et savoureux lunch lors de son inauguration qui a eu lieu le 6 mai dernier. De très nombreux Capenduciens et Piémontais étaient invités, corps de métiers, associations ou élus, et tous sont venus sans exception.

Le charme d'une hacienda

C'est que le Top avait laissé un grand vide au sein du village lors de sa fermeture. Aussi ce 6 mai quand Jean-Philippe Damia et Mathieu Pagès les ont accueillis, c'est avec curiosité et appréhension qu'ils sont entrés, et là ils ont retrouvé intact et lifté de neuf leur Top, il avait gardé tout son charme d'hacienda à la capenducienne, qui ouvre portes et fenêtre sur l'extérieur, avec un changement, désormais l'entrée se fait sur l'arrière du bâtiment principal et non par la RN113 et par la terrasse aménagée dans la cour, les véhicules pouvant maintenant se garer dans les ruelles avoisinantes.

Un pharmacien reconverti

La fresque, elle aussi était là, elle avait simplement changé de mur. En effet pour des raisons pratiques et fonctionnelles, les cuisines ont changé de côté. "Vous savez, il est impensable qu'une assiette arrive froide sur la table d'un client", confie Jean-Philippe Damia, et quand on lui demande comment lui, le pharmacien, et son compère, se sont lancés dans l'aventure, sa réponse fuse rapide et précise, "avec Mathieu, quand nous avons su que le Top du Roulier était à vendre, nous avons foncé. Cela faisait longtemps que j'avais cette envie d'être hôtelier et restaurateur et mon ami aussi." Lors de son ouverture officielle, le 8 mai, il n'était pas rare de le voir, passer au service, comme s'il avait fait cela toute sa vie, pendant que son compère accueillait les dîneurs, et il y en a eu ce jour-là. Capenduciens, Audois ou étrangers au département, ils étaient une quarantaine à déguster les savoureux menus qui leur ont été proposés. Voilà c'est dit, le Top est reparti "comme en quarante", il n'y a aucun doute la dessus, on dirait qu'il n'a jamais fermé. Une affaire d'amitié entre deux hommes qui fait revivre un pan de son histoire au village pour le plus grand plaisir des Capenduciens qui n'attendaient que cela. Ce sont des gens d'ici, le pharmacien lui habite à Fontcouverte, et Mathieu Pagès, petit-fils de Gaston Bonheur, vit à Barbaira. La nouvelle équipe du Top.